c'est quoi ? I saisons I monodiète I jeûne I phyto-cosmétique
accueil > naturopathie > phyto-cosmétique....

participez à un atelier de phyto-cosmétique...

naturopathie et phyto-cosmétique

Santé et phyto-cosmétique ?

Comment faire la différence entre les produits phyto-cosmétique d'origine biologique controlée et les autres produits dits "naturels" ?

Le savon, qu'en penser ?

Les bains moussants aux huiles essentielles, efficacité réelle ?

Comment repérer les principaux ingrédients "nocifs" dans nos produits cosmétiques ?

Quelles sont les plantes sauvages, huiles essentielles, hydrolats et bases végétales utilisés durant les stages de phyto-cosmétique ISANATURE ?

Santé et phyto-cosmétique?

Tous les jours, les publicités sur les cosmétiques n'évoquent que douceur, beauté et raffinement.
Elles oublient volontairement de montrer l'envers du décor : ingrédients chimiques peu recommandables et souvent agressifs pour la peau, parfums artificiels pour masquer la puanteur du produit, tests sur animaux et bien d'autres... (voir site www.greenpeace.org/france/vigitox/).

Pourquoi tolérer une telle hypocrisie et ne pas préférer des alternatives naturelles, meilleures pour votre santé et votre portefeuille !

De plus mes conseils de praticienne en naturopathie, nous permettrons lors de l’élaboration de vos produits cosmétiques, d’agir de façon individuelle sur votre santé et votre bien-être en alliant les bienfaits de l’aromathérapie.

Car, malgré l'attention quotidienne que nous portons à nourrir notre corps de l'intérieur, avec des aliments frais, de qualité bio, la plupart d'entre nous se contentent de produits industrialisés, synthétiques et chimiques pour entretenir leur corps de l'extérieur.

Devenez des consommateurs avertis, capables de se renseigner sur le contenu des produits cosmétiques car les laboratoires sont obligés depuis 1998 d'afficher la liste des ingrédients de tout produit sur leur emballage.

Mais mis à part certains composants choisis pour mettre en valeur le produit ou améliorer son image de marque, notamment des extraits de plantes, généralement présents en faible quantité (moins de 1 % !), le reste de la liste est incompréhensible, sauf pour les personnes qui possèdent des connaissances élargies dans le domaine de la cosmétique.

Depuis des millénaires pourtant, l'homme (et surtout la femme) fabriquaient les produits naturels d'hygiène et de beauté à base de plantes et de minéraux.

Or, ces connaissances ont été abandonnées au profit de l'ère de l'industrie chimique aux pouvoirs ambitieux.

Redécouvrez le plaisir de fabriquer soi-même ses propres produits cosmétiques pour soi et son entourage lors de mes ateliers de fabrication en phyto-cosmétique.

haut de page...>>

Comment faire la différence entre les produits phyto-cosmétiques d'origine biologique controlée et les autres produits dits "naturels" ?

Même s'ils sont fabriqués à partir d'une même recette au départ, les différences entre un produit réellement naturel d'origine biologique et la plupart des autres produits issus des laboratoires cosmétologiques ou pharmaceutiques sont énormes.

Prenons d'abord le premier ingrédient, l'eau (sur l'étiquette, elle est transcrite "aqua").
Un produit de qualité bio contiendra au moins une eau de source, sinon une eau florale, un hydrolat, un extrait hydro-glycolique de plantes, etc... Mais la grande majorité de produits naturels contiennent une eau stérilisée bactériologiquement saine, mais sans vie.

Souvent le deuxième ingrédient après l'eau sera la glycérine ou le glycérol, un agent hydratant.
Il est le plus souvent dérivé des graisses animales et de l'huile minérale, donc un sous-produit de l'abattoir et de l'industrie pétrochimique...
Plus rarement, il est issu des huiles végétales, et seule la glycérine végétale devrait être incorporée dans des produits de qualité biologique .

Pour finir la phase huileuse : il faut à la base une huile ou un beurre végétal de qualité, telles les huiles d'Amande douce, de Jojoba, d'Avocat, etc..., de préférence vierges et résultant d'une première pression à froid (qui apporte des éléments nutritifs) ou des beurres de Cacao, de Karité, de Noix de coco.
Mais en lisant les étiquettes de la plupart des produits de soin, l'ingrédient suivant après "aqua" et "glycérine" risque d'être "paraffinium liquidum" ou "cocos nucifera" ou encore "capric-caprylic-triglycérides". Le premier est une huile minérale, un vulgaire sous-produit de l'industrie pétrochimique, qui, loin d'apporter vitalité et soin à la peau, ne fait que boucher les pores et peut créer des irritations cutanées (y compris l'acné). Il empêche la peau de respirer et en plus il figure sur la liste de la FDA (Food and Drug Administration américaine) des produits suspectés d'être cancérigènes !

haut de page...>>

Le savon, qu'en penser ?

Quelques-uns n'emploient que du savon et de l'eau pour se nettoyer la peau. Si vous êtes de ceux-là, veillez à ce qu'il soit très doux, à base d'huile végétale et surtout sans détergent agressif, comme notamment, le "SLS" ou "sodium-lauryl-sulfate" (parfois : "sodium-laureth-sulfate") présent le plus souvent dans les savons liquides et les shampooings. Enrichi d'extraits végétaux ou d'huiles essentielles, le savon peut être une bonne solution pour la peau d'un corps adulte, mais attention tout de même au mariage savon + eau calcaire très desséchant !

haut de page...>>

Les bains moussants aux huiles essentielles, efficacité réelle ?

La plupart des huiles essentielles ne sont pas naturellement hydrosolubles, donc difficilement incorporables dans l'eau du bain. Pour pallier cet inconvénient très superficiel, certaines préparations sont réalisées en ajoutant des produits tensio-actifs (type savon liquide), qui solubilisent les lipides contenus dans les huiles essentielles et donc les rendent ainsi hydrosolubles. Ils présentent par contre 2 inconvénients majeurs :

- ces bains moussants font office de détergents et agressent l'épiderme en le débarrassant du film lipo-protecteur, le rendant ainsi beaucoup plus sensible aux agents extérieurs ;

- ces mêmes détergents, en détruisant chimiquement la composition initiale de l'huile essentielle, en altèrent ses principes actifs, car le fait de dissoudre les lipides de l'essence végétale la dénature totalement et ainsi lui font perdre un de ses constituants les plus importants.

On peut obtenir une bonne dispersion sans impact sur la qualité des huiles essentielles par des préparations non moussantes à base de gommes végétales naturelles.

haut de page...>>

Comment repérer les principaux ingrédients "nocifs" dans nos produits cosmétiques ?

Aujourd'hui la plupart des shampooings sont élaborés avec un cocktail de produits chimiques, dont le plus employé est encore une fois le "SLS". Ce puissant détergent reste le plus souvent l'ingrédient de base non seulement des shampooings, mais aussi des dentifrices et des savons (qu'ils soient dits "naturel", "aux herbes" ou "doux"). Sachez le repérer !

D'autres ingrédients trouvés dans la majorité des shampooings, mais aussi des savons, lotions nettoyantes, gels douches et bains moussants sont les "DEA", "TEA" et "MEA". Solubles dans l'eau, leur rôle est à la fois d'épaissir, de mouiller et de nettoyer. Bien qu'ils soient irritants pour la peau et les yeux, ils étaient jusqu'à présent considérés comme relativement non toxiques. Mais de nouvelles recherches montrent qu'en présence de nitrites, ils forment des nitrosamines potentiellement cancérogènes comme le "NDEA", avec des effets à long terme sur le foie, les reins et le système hormonal (voir site www.greenpeace.org/france/vigitox/). Les nitrites sont souvent présents dans des matières premières utilisées dans les produits de soin corporels.

On choisira des shampooings à base d'agents nettoyants doux et non polluants pour l'environnement, dépourvus de "SLS", "DEA", "MEA" ou "TEA", enrichis en extraits de plantes, en huiles naturelles et essentielles.

Crèmes et laits sont des émulsions (comme la mayonnaise), c'est-à-dire un mélange à base d'eau (souvent eau distillée, mais parfois eau de source ou même un extrait aqueux de plantes, telle l'Aloe Vera) appelée la phase aqueuse et de matière grasse appelée la phase huileuse. Ces matières grasses peuvent être des huiles, cires ou beurres végétaux, des graisses animales ou des huiles et graisses minérales issues de l'industrie pétrochimique, le cas pour la majorité des produits. Pour rassembler les deux phases (eau et huile), on ajoute des émulsifiants qui peuvent être naturels : d'origine végétale, issus des protéines de lait ou le plus souvent synthétiques, dérivés du pétrole ou occasionnellement d'origine animale.

Un lait ou une lotion obéit aux mêmes principes qu'une crème, mais contient moins d'émulsifiants et/ou moins de matières grasses solides.

La majorité des fabricants se contentent de conservateurs chimiques de synthèse, plus ou moins allergisants, plus ou moins toxiques.

Le problème de conservation est délicat. Nous voulons des produits de soins corporels sains, efficaces, contenant le maximum d'éléments actifs et naturels. Mais même fabriqué selon les règles d'hygiène les plus strictes, une fois l'emballage ouvert, le produit est contaminé par l'air et ensuite nous le contaminons nous-même avec nos doigts (utiliser des spatules...). De plus, loin de garder ces produits dans des conditions idéales (au frais et à l'ombre) nous les laissons souvent au chaud dans la salle de bain ou, pire encore, au fond de nos sacs...

Tout produit sans conservateur devrait être gardé au réfrigérateur une fois ouvert et utilisé rapidement pour bénéficier au maximum de ces principes actifs...

haut de page...>>

Quelles sont les plantes sauvages, huiles essentielles, hydrolats et bases végétales utilisés durant les ateliers de phyto-cosmétique ISANATURE ?

Pour l’élaboration de nos produits naturels cosmétiques, nous utiliserons principalement les plantes, arbustes et arbres sauvages les plus répandus.

Plantes sauvages :

Argousier - Arnica (Inule des montagnes) - Bardane commune - Bouleau blanc verruqueux - Bourrache - Cèdre - Ciste à gomme - Cyprès - Figuier - Grande ortie - Lavande vraie ou Officinale Menthe poivrée - Prèle des champs - Romarin - Sauge Officinale - Souci (cultivé) - Thym.

Les bases végétales :

Cire d’abeilles - Huile végétale d’Olive - Huile végétale d’Argan - Huile végétale de Chanvre indien - Huile végétale de noyaux d'Abricots - Huile végétale de Macadamia - Huile végétale de Cumin noir - Aloé Vera - Jojoba.

Les huiles essentielles :

Bergamote (FCF photosensible) - Hélychrise - Camomille bleue - Mandarine - Tea Tree - Lavande - Menthe poivrée - Ciste - Romarin - Cyprés - Ravensara - Bois de Rose - Jasmin - Carotte - Géranium - Petit grain - Patchouli - Nérouli - Ylang Ylang - Palmarosa - Litsea - Cèdre - Pamplemousse - Citron - Citronnelle - Santal - Marjolaine - Eucalyptus.

Les hydrolats et eaux florales :

Lavande - Ciste - Menthe poivrée - Sauge - Bleuet - Fleur d'Oranger - Rose de Damas - Lentisque Pistachier - Romarin - Verveine - Thym - Camomille - Encens - Genévrier.

La liste est loin d'être exhaustive en phyto-cosmétique, elle pourra être enrichie d’autres plantes et huiles végétales...

haut de page...>>

 
 
 
 
accueil > naturopathie > phyto-cosmétique....
 
isanature
isabelle meyer
230, chemin pidourente 1
83340 flassans sur issole - mob. : 06 26 07 77 85

 

qui suis-je ? l partenariat l sitemap l blog

email : info(arobase)isanature.org